Annuaire Des Ecoles de Danses
 


Faites la promotion de votre cole de danse

LES DANSES DE SALON

Les danses de salon, sont classées en deux catégories : les danses standards et les danses latino-américaines.

Les danses standards sont apparues les premières. Elles doivent leur existence, en grande partie, à un son nouveau venu des Etats Unis, qui déferla dans les première années du XXe siècle, sur un monde ébahi. Il s'agissait du ragtime, d'origine afro-américaine.

Les danses sportives Les habitués des dancings américains devaient réagir immédiatement à cette musique originale en inventant un grand nombre de danses aussi sauvages qu'étranges, affublées de noms extraordinaires tels que Grissly Bear, Turkey Trot, Bunny Hug, Shimmy, Black Bottom et Charleston. Le charleston fit fureur pendant un certain temps, mais les autres danses retombèrent rapidement dans l'oubli.
Le ragtime et les autres styles musicaux plus évolués qui allaient lui succéder devaient cependant révolutionner la façon de danser en société dans le monde entier. Jusqu'à cette époque, les maïtres de danse français enseignaient des danses reposant sur les cinq positions de pieds du ballet classique. Le ragtime marqua l'avènement d'une façon de danser ensemble, reposant sur des pas naturels.



Les danses standards

Entre 1920 et 1930, un groupe de professionnels britanniques développèrent quatre danses : la valse anglaise, le fox-trot, le quickstep et le tango. Ces danses s'adressaient au grand public et se pratiquaient dans les salles de bal, sur les musiques populaires de l'époque. La valse anglaise fut ainsi batisée pour la distinguer de la valse française et de la valse viennoise, au tempo plus rapide. Les rotations en continu furent remplacées par des figures basés sur un shéma en diagonale. Le fox-trot comme le quickstep sont les descendants d'une danse de scène introduite par l'américain Harry Fox. Le tango moderne fut mis au point à partir d'une version française de cette danse, très populaire à l'époque. Ultérieurement, on intégra à cet ensemble la valse viennoise, variante de la valse originaire d'Allemagne, pour former le groupe de danses standards.

Les danses latino-américaines

Les danses de salon Le premier rythme afro-cubain dont la popularité s'étendit au reste du monde fut une rumba. Des musiciens cubains, conduits par Don Azpiazu, introduisirent la rumba à New York en 1929, puis à Paris et à Londres en 1930. Des deux cotés de l'Atlantique, les danseurs se prirent de passion pour cette danse toute nouvelle, et en quelques années la rumba carrée devint la première danse latino-américaine figurant dans le répertoire occidental des danses mondaines. Les figures de base de cette danse s'inscrivent dans un carré, d'où son nom.
L'irruption de la rumba raviva l'intérêt du public pour les autres danses latino-américaines, dont certaines avaient été introduites sans grand succés quelques années plus tôt. En 1945, la samba d'origine brésilienne et le swing originaire des Etats Unis faisaient partie du répertoire des danses de salon. Le paso-doble, qui émanait d'une version française de cette danse, fut également incorporé à la section latino-américaine des concours, mais sa popularité était moins grande.
A la fin des années 40, trois nouveaux rythmes de danse latino-américains en provenance de Cuba déferlèrent sur l'Occident : le mambo, le cha-cha-cha et la rumba cubaine. Entre le début et le milieu des années 50, le mambo connut un succès extraordinaire aux Etats Unis, où il est encore aujourd'hui "la danse nationale" des amateurs de danses latino-américaines. Le mambo n'a toutefois pas connu le même succès en Europe, probablement parce qu'il était difficile de s'y procurer de la bonne musique pour danser. C'est pour cette raison que le mambo ne figure pas au répertoire des concours internationaux de danses de salon.
Le cha-cha-cha, en revanche, a ét bien accueilli dans le monde occidental, par des public d'âges divers, qui l'apprécient toujours autant, voire davantage.
Pierre et Lavelle, deux célèbres professeurs de danses latino-américaines, furent conquis par la simplicité de la rumba cubaine. Convaincus alors de la supériorité sur la rumba carrée, dansée en Occident à cette époque, ils entrevirent son important potentiel. Mais il faudra quatorze années à la rumba cubaine pour détrôner la rumba carrée.
Aujourd'hui, les dix danses de salon qui font les beaux jours des soirées dansantes sont les dix danses standards figurant au programme des concours et des championnats internationaux de danses de salon. Il s'agit de ...

Danses standards :
- la valse
- le quickstep
- le fox-trot
- le tango
- la valse viennoise

Danses latino-américaines :
- la rumba
- la samba
- le cha-cha-cha
- le swing
- le paso-doble

Plus d'infos sur le site TF1 : visitez le site

Les concours de danses de salon

Des millions de personnes, dans le monde entier, se pressent aux soirées dansantes, et certaines sont tentés, un jour ou l'autre, par les concours de danse.
La danse de compétition est une forme de danse de salon dérivée des danses que l'on pratique en société. Elle attire ceux qui aiment danser et qui désirent faire la preuve de leur talent en se mesurant à d'autres couples. Ces personnes ne dansent pas uniquement pour leur propre plaisir, mais également pour impressionner les membres du jury et le public. Le sens de la scène, l'interprétation et le style ont donc une très grande importance pour les concours de danses de salon.
Beaucoup de gens s'interrogent sur les critères permettant aux membres du jury de désigner les gagnants. Les jurés ont tout simplement une connaissance très approfondie et une grande expérience de la danse, ce qui leur permet d'émettre un avis avec le maximum d'objectivité.
Etant donné les grandes disparités entre les deux grandes familles de danses de salon, les danses standard et latino-américaines font l'objet de concours bien spécifiques. Les différences sont tout particulièrement visibles dans les costumes portés par les danseurs à l'occasion des concours. Les tenues des adeptes des danses standard sont longues et très fluides, de manière à bien mettre en valeur le mouvement. En revanche, celles qui sont destinées aux danses latino-américaines sont spécialement étudiées pour mettre le corps en valeur. Dans les concours de danses standard, les cavaliers portent la queue-de-pie et un cravate. Dans le style latino-américain, le haut est de style décontracté , une chemise par exemple, tandis que le pantalon est ajusté.


Quelles villes pour des cours de danse de salon ?

 



googlelikefacebooklike