Annuaire Des Ecoles de Danses
 


Faites la promotion de votre cole de danse

LE MAMBO

Le Mambo

Tout comme la rumba, la salsa et cha-cha-cha, le mambo est né à Cuba.

Et toujours dans la meilleure tradition de la musique sud-américaine et antillaise, l'île a ainsi donné naissance à une danse qui, comme les autres, est aujourd'hui connue dans le monde entier.

Le mot mambo vient très certainement du nom du dieu de la Guerre auquel, à Cuba, une danse folklorique était jadis consacrée. La forme actuelle du mambo est née dans les années 40 d'une fusion entre les rythmes afrocubains et le jazz. Cette musique possède un tempo rapide, donné par le piano et les instruments à vent caractéristiques du jazz, mais aussi par les maracas, coques vides remplies de graines dures ou de cailloux, le caxambu, petit tambour rectangulaire, les bongos, paire de petits tambours aux caisses semi-sphériques, et le guiro , également utilisé pour le merengue.



Les origines du mambo

Le premier exemple de la musique mambo remonte probablement à l'année 1938, lorsque le violoncelliste cubain Oreste Lopez composa un danzon, danse très proche de la rumba, qu'il batisa Mambo. Toutefois c'est à Perez Prado que l'on attribue l'idée de l'arrangement musical authentique. Pendant la Seconde Guetrre Mondiale, le trompétiste et pianiste cubain, né à Matanzas, dirigeait la formation la plus connue de la Havane : l'Orquesta Casino de la Playa. Comme il l'a lui même expliqué, l'originalité du mambo fut de joindre des percussions au piano et aux instruments à vent, sur des accords aux scansion rythmiques totalement différentes de celles qui étaient employées à l'époque.

Danser le Mambo En 1948, le compositeur cubain s'installa à Mexico, où il enrichit son style en recouvrant à l'orgue, instrument alors peu utilisé dans les morceaux de musique légère. Les Mexicains furent totalement conquis par cette nouvelle sonorité, et ils surnommèrent Prado "museau de phoque", pour évoquer le "hugh" guttural qu'il poussait lors des pauses de l'orchestre. Perez Prado gagna enfin New York, où sa renommée l'avait précédé, et le public se précipita au Palladium, au Plaza Ballroom et autres salles de danse où il se produisait dans une ambiance enfiévrée. C'est à cette époque que Prado enregistra des morceaux comme Cheery Pink, Que rico el mambo, Mambo N°5, qui lui valurent un franc succès et le titre de "roi du mambo".
Toutefois, si l'on en croit les chroniques, il dut également sa notoriété à sa manière d'occuper la scène. Perez Prado fut, en effet, le premier à se doter d'un style orchestral très chorégraphique qui, aujourd'hui encore, est qualifié de "cubain" : sur scène, les musiciens vétus d'amples chemises colorées, aux manches ornées de volants, dansent et jouent à la fois.

Le mambo à travers le monde

De nombreux autres noms célèbres contribuèrent à la diffusion du mambo. Ainsi Tito Puente, considéré comme l'un des interprètes majeurs du genre, fut surnommé "Timbalero" pour avoir répandu l'usage des timbales dans la musique latino-américaine. Parmi les autres interprètes, signalons aussi Tito Rodriguez, Machito, Celia Cruz, Xavier Cugat et son infatiguable épouse, Abbe Lane, qui interprétait le mambo avec autant de sensualité que le cha-cha-cha.
Le mambo se fit également connaître grâce au cinéma. Parmi les films de l'époque, on peut notamment en retenir deux, où cette danse apparait comme un moyen de provocation. Silvana Mangano en fait une excellente démonstration dans le film "Mambo" (1954), mais le style extraordinaire de Brigitte Bardot, dans "Et dieu créa la femme" (1956), marquera les mémoires au point que son interprétation de "Juliette" deviendra le symbole de tous les personnages féminins du cinéma des années 60.
Plus récent, les "Les rois du Mambo", avec Antonia Banderas et Armand Assante, retrace l'histoire de deux musicien cubains dans le New York des années 50, alors que la mode des rythmes latino-américains battaient son plein. Le film est d'autant plus intéressant qu'il fait apparaître de grandes personnalités du mambo, Tito Puente et Celia Cruz, qui interprétent leur propre rôle.






lexique des danses



Annuaire des écoles de Mambo dans votre ville :

Mambo Aix En Provence
Mambo Amiens
Mambo Angers
Mambo Avignon
Mambo Besançon
Mambo Béziers
Mambo Bordeaux
Mambo Brest
Mambo Caen
Mambo Cannes
Mambo Clermont Ferrand
Mambo Dijon
Mambo Grenoble
Mambo Le Havre
Mambo Le Mans
Mambo Lille
Mambo Limoge
Mambo Lyon
Mambo Marseille
Mambo Metz
Mambo Montpellier
Mambo Mulhouse
Mambo Nancy
Mambo Nantes
Mambo Nice
Mambo Nimes
Mambo Orléans
Mambo Paris
Mambo Pau
Mambo Perpignan
Mambo Poitiers
Mambo Reims
Mambo Rennes
Mambo Rouen
Mambo Saint Etienne
Mambo Strasbourg
Mambo Toulon
Mambo Toulouse
Mambo Tours
Mambo Villeurbanne
 



googlelikefacebooklike