Annuaire Des Ecoles de Danses
 


Faites la promotion de votre cole de danse

LE HIP HOP

Danser le hiphop

Au cours des trois dernières décennies, le Hip Hop a développé comme un centre culturel et artistique touchant la culture des jeunes dans le monde entier.

Pour beaucoup de jeunes, le Hip Hop reflète les réalités sociales, économiques, politiques et culturels et les conditions de leur vie. Le Hip Hop leur parler dans une langue et d'une manière qu'ils comprennent. En conséquence à la fois de sa longévité et son message convaincant pour beaucoup de jeunes du monde entier, le Hip Hop ne peut pas être rejeté comme une simple mode passagère ou comme un mouvement de jeunes qui seront bientôt à leur terme. Au lieu de cela, le Hip Hop doit être pris au sérieux en tant que culturel, politique, économique et phénomène intellectuelle méritant un attention toute particulière, semblable aux précédents mouvements artistiques et culturels africains et américains tels que le blues, le jazz, les droits civils et le Black Power.



Selon de nombreux amateurs de hip-hop, la culture Hip Hop se compose d'au au moins quatre éléments fondamentaux : les disc-jockey (DJ), le break dancing, l'art du graffiti et le rap. Depuis son apparition dans le sud du Bronx et dans le nord-est pendant les années 1970, le Hip Hop ne comprenait pas seulement un genre musical, mais aussi un style vestimentaire, un dialecte et la langue, une façon de voir le monde, et une esthétique qui reflète la sensibilité d'une population importante de jeunes nés entre 1965 et 1984. Cette caractérisation générale du Hip Hop peut sembler imprécise pour certains, mais cela reflète le refus de la communauté Hip Hop d'être singulièrement définie ou classée, et démontre la nature dynamique du Hip Hop en tant que phénomène que les Hip Hopers doivent ressentir, vivre, et communiquer.

La culture danse du Hip Hop a commencé dans un centre de loisirs dans le sud du Bronx de New York au début des années 1970. A cette époque les gangs de rue et la violence ont atteint un niveau record, mais tout cela est sur le point de décliner, principalement en raison de l'introduction d'une nouvelle culture qui sera plus tard appelée "Hip Hop" par Afrikaa Bambaataa. Cette culture Hip Hop aller donner aux jeunes des quartiers défavorisés un moyen de se faire un nom pour eux-mêmes et d'échapper à l'anonymat de la vie urbaine, en combattant d'autres jeunes avec créativité et style plutôt qu'avec violence.

Les débuts du Breakdance

Apprendre e Breakdance Le Breakdance est apparu en 1969. C'est l'année que James Brown a enregistré "Get on the Good Foot", une chanson qui a inspiré une danse acrobatique sur la base des mouvements très dynamiques que Brown interprétait sur scène. Bientôt, les enfants à New York faisaient le "Good Foot", mieux connu sous le nom de B-Boy (abréviation de Boy Break), qui a été le précurseur direct de la sorte du breakdancing que nous connaissons aujourd'hui.

Le mot (B-)Boying vient probablement du mot africain "Boioing" qui signifie "sauter" ou plus précisément "sautiller" (du verbe anglais "to hop"). Le signe donc d'une toute première influence africaine. L'une des danses les plus influentes a été un des arts martiaux d'Amérique du Sud, un art de combat imprégné de danse connu sous le nom de Capoeira.

1969 fut aussi l'année où Afrika Bambaataa a commencé à former une équipes de breakdance avec les jeunes du ghetto : The Kings Zulu. Les Kings ont alors gagné des concours et spectacles d'artistes amateurs. Ils ont effectué leurs mouvements dans les clubs de danse. Bambaataa reconnu le potentiel de cett danse acrobatique, et il encouraga les jeunes à continuer. Mais la plupart des gens pensaient que les Zulu Kings étaient juste un gang.
Lorsque les Kings Zulu ont été défiés par un gang de rue rival, Bambaataa a appelé à faire une pause dans la guerre de rue habituelle et suggéré que les deux groupes se battent avec la danse plutôt qu'avec que des armes. Effectivement, le gang rival était tout aussi prêt à en découdre avec des pas de danse comme ils l'étaient avec des couteaux et des chaînes. Les adeptes d'Afrika Bambaataa dévinrent plus de 5000 et formèrent alors la "Nation Zulu". Les enfants de la Zulu Nation préfèraient danser que de se battre, et le breakdance (un terme inventé par Afrika Bambaataa) est devenu une partie intégrante du hip-hop.

Ces batailles de danse ont progressivement évolué vers une forme hautement stylisée de combat simulé appelé "Uprock". Dans une bataille uprock, un danseur perdait s'il a vraiment touché son adversaire. Un B-Boy nommé Rubberband semble être à l'origine du développement du Uprock. Breaker étaient à l'origine appellé "Rocker". Les prémices du Break et du B-Boy'n consistaient uniquement en un travail au sol ("Floor Rock" or "down rock") et "Top Rock" (danse sur deux pieds, comme le Moonwalk). Des mouvements acrobatiques tels que le Headspin n'avaientt pas encore à émerger. Les jJeunes gens athlétiques trouvèrent que c'était un bon moyen de gagner des concours de danse. Le B-Boy'n était particulièrement populaire dans le sud du Bronx, où des gangs rivaux se battaient sur le gazon, ou tout simplement pour gagner le respect des autres.

Développement de la danse Hip Hop

Pendant ce temps, une autre danse était sur le point d'émerger et qui mènerait à l'élaboration de l'Electric Boogie. Cette danse a été appelé le Robot. Les gens ont commencé de faire le robot dès 1969, mais la danse a vraiment décollé après Michael Jackson dansait le robot tout en chantant "Dancin' Machine" à la télévision nationale.
En 1979, le Rock Steady Crew, un nouveau groupe de breakdancers étaient très talentueux, mais le Break n'était pas assez populaire pour les faire connaitre davantage. Les gens dirent que le Rock Steady étaient à l'ancienne mode. Une personne qui a encouragé Rock Steady Crew était Afrika Bambaataa. Les jeunes du Rock Steady Crew étaient tous les membres originaux de la Zulu Nation de Bambaataa. Rock Steady Crew inventa alors bon nombre de nouveaux mouvements qui ont firent du breakdance une danse populaire et reconnue. D'autres teams de breakdance ajoutèrent à leur tour nombreux mouvements acrobatiques tels que le headspin, handglide, backspin, ...




lexique des danses



Annuaire des écoles de Hip hop dans votre ville :

 



googlelikefacebooklike